Yama Laurent

Yama Laurent

Grande gagnante de La Voix 6, Yama Laurent est la preuve vivante que lorsqu’on croit en ses rêves, ils peuvent se réaliser au-delà de nos espérances. Plus qu’une victoire, c’est une véritable adoption du public québécois qu’elle a vécue à travers cette formidable aventure. Applaudie par plus de deux millions de téléspectateurs, elle fait aujourd’hui la fierté de son pays natal, Haïti, et du Québec tout entier, qui l’a accueillie à bras ouverts.

C’est un peu le hasard qui a conduit Yama à la chanson. Après avoir surmonté son lot d’épreuves, cette battante se dirigeait plutôt vers la médecine, grâce aux études que sa mère a réussi lui offrir. Davantage portée vers l’écriture, Yama découvre sa puissance vocale grâce à sa participation à des séances de lecture de poèmes. En l’écoutant réciter ces vers, ses confrères de classes sont si impressionnés par l’énergie et la force de sa voix, qu’ils lui suggèrent fortement de se consacrer sérieusement au chant.

C’est au terme de ses cinq années universitaires en médecine à San Diego, en République dominicaine, que Yama décide de s’inscrire au World Championship of Performing Arts, un concours qui lui aurait permis de gagner une bourse d’étude pour se spécialiser à l’international en cardiologie. Bien qu’elle ne décroche pas la victoire, sa participation l’a conduit jusqu’à Los Angeles, en plus de lui permettre d’obtenir un visa pour le Canada, gracieuseté Haïti. Yama atterrit donc à Montréal en août 2016 pour participer au Festival mondial de musique des femmes d’ici et d’ailleurs. L’année suivante, elle remporte tous les honneurs au Tremplin de Dégelis. Dotée d’un talent inouï, elle décide de mettre ses études de côté et de s’installer au Québec, là où son besoin de chanter ne fait que grandir.

Inspirée par de grandes voix comme Nina Simone, Etta James, Mike Brant, Ginette Reno (l’idole de sa mère!) et bien entendu Garou, dont la musique l’a accompagnée toute sa vie, Yama inspire à son tour des milliers de gens. Forte de son succès Un peu de nous que lui a écrit son coach et ami pour la grande finale en mai 2018, elle le retrouve sur la scène du Capitole de Québec à l’occasion d’une série de concerts pour la période des Fêtes. C’était peu après avoir enregistré un formidable duo avec le grand Ferland sur son disque Toutesles femmes de ma vie, la chanson Au fond des choses le soleil emmène au soleilqu’elle livra ensuite avec lui à la Salle Wilfrid-Pelletier, au Centre Vidéotron et à nouveau à L’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières en août prochain.

L’année 2019 marquera la parution de son premier album éponyme, sous étiquette Musicor, lancé un an, presque jour pour jour, depuis son couronnement à La Voix6. Vibrante, bouleversante et sans égale, Yama y déploiera un merveilleux mélange deses influences, y proposant une sélection de relectures inspirées et personnelles, dont la direction artistique a été assurée par Lionel Lavault et dont les arrangements ont été revus par le réalisateur Daniel Cinnelli.

À travers sa voix plus grande que nature, à travers son histoire remplie d’espoir et de vérité, Yama a su gagner le cœur d’un large public prêt à la suivre jusqu’au bout de la musique.